Ressources en ligne des Archives départementales des Landes

Accueil > Service éducatif > Cartable numérique : Première Guerre mondiale > La vie à l'arrière > F) Propagande, pacifisme, censure de la presse et des médias, contrôle de la population > Contrôle de la population

Service éducatif

Contrôle de la population

La chasse aux espions est devenue une priorité dans la société française. Si à juste titre de nombreux traîtres et véritables espions ont été arrêtés, les lettres anonymes calomnieuses ainsi que les fausses accusations étaient très fréquentes. Il suffisait d’avoir un nom à consonance allemande ou d’avoir été en contact avec des Allemands avant guerre pour être suspect.

Les étrangers, y compris originaires d’Alsace sont surveillés sur tout le territoire, les Allemands et les Austro-Hongrois sont expulsés.

Les réfugiés français sont surveillés et contrôlés, des enquêtes sont menées sur " leur moralité, leur civisme et leur ardeur au travail ". La main d’œuvre coloniale est l’objet d’attentions particulières entre autre pour des raisons sanitaires.

Enfin syndicalistes et grévistes sont sous contrôle permanent. Il existait ainsi le " carnet B " permettant l’arrestation immédiate des militants syndicalistes et pacifistes

Lettre adressée au Préfet sur laquelle figure la réponse stipulant qu'il n'existe pas dans les Landes de camps de concentration d'internés civils dans le département, 4 février 1916, RS 707-2.Lettre de dénonciation du journaliste Richy à Mont de Marsan adressée au Préfet, 16 novembre 1914, RS 949, p.1.Lettre de dénonciation du journaliste Richy à Mont de Marsan adressée au Préfet, 16 novembre 1914, RS 949, p.2.Lettre du ministère au Préfet. Reconnaissance de la Nation pour tous les mutilés de guerre, sans discriminations, 16 septembre 1915, RS 1074-2.

Espace personnel