Ressources en ligne des Archives départementales des Landes

Accueil > Service éducatif > Cartable numérique : Première Guerre mondiale > La guerre et les combattants > D) Soutien aux mobilisés, aux blessés et aux mutilés > Le soutien aux poilus

Service éducatif

Le soutien aux poilus

Très vite les conditions de vie des mobilisés et en particulier ceux de l’infanterie ont provoqué des mouvements spontanés de soutien dans la population. Les hommes recevaient généralement aussi des colis des familles avec de la nourriture et des habits chauds en particulier.

Face à une guerre dont personne ne pouvait plus prévoir la fin, l’armée a fait face à des problèmes d’approvisionnement difficiles à résoudre parfois. Dans le but d’améliorer la vie des soldats des " journée du poilu " ont été organisées par le Parlement. Dans toute la France des objets commémoratifs étaient vendus (médailles, insignes, …) et les sommes récoltées servaient à améliorer la vie dans les tranchées.

Le succès de la première campagne a incité le Parlement à mener plusieurs journées. Par ailleurs des journées " des orphelins ", " de l’armée coloniale ", " de la Croix rouge et des prisonniers ", " des régions libérées " ont été organisées.

Réponse du maire de Peyrehorade au questionnaire de la préfecture sur le nombre de bijoux vendus à l'occasion de la Journée du Poilu, 19 janvier 1916, RS 105. Lettre du ministre de la guerre aux préfets leur demandant de trouver une solution pour remédier à la difficulté de trouver des sous-vêtements dans le commerce pour les prisonniers, 10 novembre 1916, RS 105.

Espace personnel