Ressources en ligne des Archives départementales des Landes

Accueil > Service éducatif > Cartable numérique : Première Guerre mondiale > La guerre et les combattants > B) Les hommes mobilisés > Le retour des soldats landais

Service éducatif

Le retour des soldats landais

La paix ayant été signée le 28 juin de nombreux soldats sont demeurés sous les drapeaux jusqu' en 1919. Le régiment des territoriaux, les hommes les âgés (de 36 à 48 ans), a été le premier à rentrer début 1919. Alors que les " vieux " étaient destinés à rester à l’arrière ils ont été en première ligne dès 1914. En tout état de cause l’engagement de ce régiment au combat justifie l’article du 12 janvier.

Le retour le 29 juillet du 34ème R.I. est, par contre, triomphal et les festivités organisées, cérémonies religieuses, défilé dans les rues, courses landaises, bals, etc, montrent de nouveau la joie de la population et le soulagement des hommes qui ont aussi participé au défilé du 14 juillet à Paris.

Le sermon de la cérémonie à la Madeleine a été prononcé par l’Abbé Bordes, aumônier du 34ème, blessé de guerre, qui a aussi été un héros de la résistance landaise puisqu’il est mort en déportation.

Le 34ème, qui faisaient partie de la 36ème division dite " Division Gascogne ", a participé aux combats les plus durs : Charleroi, la Marne, Verdun, Craonne, Champagne. Plusieurs fois décimé, il a du être reconstitué à plusieurs reprises jusqu’en 1918 où cela n’a plus été possible faute d’hommes valides de 20 à 25 ans dans les Landes. Sur les 3400 hommes partis en 1914, 23 sont revenus. Près de 12 000 landais sont morts au combat.

Article de René Boislaigue, Article de René Boislaigue,

Espace personnel