Ressources en ligne des Archives départementales des Landes

Accueil > Service éducatif > Cartable numérique : Première Guerre mondiale > La guerre et les combattants > B) Les hommes mobilisés > La démobilisation

Service éducatif

La démobilisation

En novembre 1918 le retour dans leurs foyers des hommes doit être organisé. La vie sociale et économique du pays doit reprendre dans l’ordre et la discipline. Mise en place par le sous-secrétaire d’Etat Louis Deschamps la démobilisation s’est effectuée par ordre d’ancienneté. Si les régiments d’active n’ont été démobilisés qu’après la signature de la paix en juillet 1919, les classes d’âge les plus anciennes et les régiments territoriaux sont rentrés plus tôt.

La loi du 27/02/19 octroie aux hommes un pécule de 250 francs plus 20 francs par mois de service effectif effectués par les combattants ou 15 francs pour les autres dont les prisonniers. Les hommes sont en outre dotés au choix d’un costume civil ou d’une prime d’habit de 52 francs.

Lettre du Président du Conseil, Ministre de la guerre, Georges Clémenceau au général commandant de la 18ème région, ordonnant la démobilisation des classes âgées, 18 novembre 1918, RS 709.Article

Espace personnel