Ressources en ligne des Archives départementales des Landes

Accueil > Service éducatif > Cartable numérique : Première Guerre mondiale > La guerre et les combattants > B) Les hommes mobilisés > Les permissions

Service éducatif

Les permissions

Le régime des permissions a été mis en place à partir de juin 1915. Son mauvais fonctionnement est une des revendications des mutins de 1917. Amélioré à cette date le système a retiré en particulier les jours de voyage des journées de permissions ce qui n’était pas négligeable pour les mobilisés du sud de la France. Les permissions avaient une durée de 8 jours mais les hommes originaires des colonies ou des îles comme la Réunion ou les Antilles avaient un régime adapté. Dans certains cas très précis des permissions pour la durée des travaux agricoles étaient accordées en particulier pour les viticulteurs, le " pinard " nom donné au vin pendant la guerre étant essentiel. Les plus anciens pouvaient avoir aussi des permissions agricoles pour aider aux travaux ponctuellement.

(pour les permissions agricoles, voir documents, partie II, L’Arrière, C, le manque de main-d’œuvre)

Article de presse de Robert Deylis. Permission d'une semaine pour les poilus au Front, afin de revoir leur proche, s.d., RS 1074-2. Lettre du Colonel Pressoir aux officiers contrôleurs de la main d'oeuvre agricole, 8 mai 1918, RS 709.

Espace personnel